Contactez nous pour prévoir une démonstration ou nous poser une question sur la façon dont AdvantageCS peut vous aider.

Le Blog Advantage

Le Blog De Dan >>

7 étapes vers un échec certain lors de l'acquisition d'une solution logicielle clé

Au cours des décennies, nous avons entendu des histoires horribles sur des organisations après leur choix d’un mauvais système ou d’une mauvaise application pour gérer des fonctions essentielles (gestion des ventes, gestion des abonnements, CRM, gestion des membres, etc). Nous avons donc créé une liste d'étapes, qui, lorsqu'elles sont enchaînées ensemble, peuvent garantir l'échec. Ce qui signifie que le mauvais système sera choisi, ce qui coûtera à votre organisation beaucoup d'argent et des années de pertes de temps. Maintenant, il demeure possible que l'échec se produise simplement en exécutant l'une des 7 étapes ! Donc, si c'est l'échec que vous recherchez, vous pourriez être plus proche que vous ne le pensez.

1. Assurez-vous que vous n'êtes pas au clair sur vos besoins. Ainsi vous ne pouvez pas les communiquer au fournisseur du logiciel. Après tout, si vous êtes clair, vous pourriez trébucher dans vos échanges et indiquer aux fournisseurs votre véritable besoin. Cela pourrait constituer la première étape sur votre chemin vers le "non-échec", qui serait, en soi, un échec. N'est-ce pas ?

2. Dirigez-vous automatiquement vers le dernier nouveau système clinquant qui semble trop beau pour être vrai, indépendamment de sa capacité à répondre à vos besoins. Voir #1 ci-dessus-si vous n'êtes pas clair sur vos besoins, alors ce sera facile - il suffit de se concentrer sur la direction et d'ignorer ce que l'application fait réellement. Il y a ces noms de logiciels attrape-tout qui amènent les gens à ne plus poser de questions. Si quelqu'un dans une réunion demande comment vous allez accomplir telle ou telle chose, il suffit de répondre, "nous allons le faire dans SellPower," (ou tout autre logiciel à la mode que vous allez utiliser) et l'interlocuteur arrêtera de poser des questions.

3. Ne parlez pas avec des experts/consultants/collègues du secteur pour connaître leurs recommandations. Si vous parliez à ces personnes, vous pourriez obtenir de vrais fournisseurs mélangés à d'autres qui promettent de vous fournir n'importe quelle solution demandée sans réellement vérifier leur adéquation à vos besoins.

4. Ne demandez en aucun cas des références, mais si vous le faites, assurez-vous de ne pas leur parler. Après tout, pourquoi voudriez-vous une véritable expérience pour la confronter à votre décision ? Choisir est déjà assez difficile.

5. Faites vos courses uniquement sur le critère du prix - toutes les solutions ne sont-elles pas les mêmes ? Donc la moins chère doit valoir autant que toutes les autres.

6. N'envisagez pas de travailler avec des entreprises solides et installées, car leur expérience pourrait permettre la réussite de votre projet. De plus, ils pourraient toujours être là dans quelques années quand vous en aurez toujours besoin. Au lieu de cela, choisissez une jeune pousse petite et inexpérimentée sans historique de réussite. Elle compensera sa faiblesse par une énergie sans bornes (et des heures facturées).

7. Ne prêtez pas une attention particulière aux démonstrations du logiciel. Ne demandez pas "comment" le logiciel pourrait faire quelque chose. Gardez vos distances avec les mauvaises herbes. Imaginez seulement ce nouveau logiciel sympa comme bientôt utilisé par votre organisation, et la vie n'en sera que meilleure.

Maintenant que nous vous avons donné le gratin des étapes vers l'échec, ajoutons seulement qu'une attitude d'optimisme illimité, peu importe les fiascos, ne consolidera que vos résultats. Ne soyez pas réaliste ... ayez juste confiance dans le bon fonctionnement. Ce qui n'arrivera pas. C'est garanti !



Sous le fichier: Le Blog De Dan, Dernières Nouvelles



Ajouter Votre Avis