Le Blog Advantage

News >>

Propriété des données et consentement

Il faisait chaud et humide dehors. Je décidai de m'arrêter à un café pour me rafraîchir, mais aussi pour m'extraire de la chaleur suffocante. Je payai ma commande puis poursuivis mon chemin... c'est en tout cas ce que je pensais. Plus tard dans la nuit, alors que je vérifiais mes courriels, j'étais surpris de trouver un reçu électronique du café que je venais de visiter plus tôt dans la journée. Ce qui me rendit encore plus perplexe était que je n'avais pas donné mon adresse courriel à ce café, alors comment ont-ils pu obtenir mon adresse courriel pour m'envoyer ce reçu ? 

Je décidai d'approfondir un peu plus ce sujet, et découvris qu'un nombre croissant d'entreprises utilisent maintenant les fournisseurs de paiement tiers pour gérer leurs transactions, spécialement pour les cartes de crédit. Cela signifie que des activités totalement différentes peuvent utiliser le même fournisseur, même si elles ne sont pas liées. Et c'est exactement ce qui m'est arrivé. 

En rassemblant les pièces du puzzle, voici ma conclusion : il y a quelques mois, lors d'une visite chez un client, j'achetai un déjeuner et la serveuse me demanda : "Souhaitez-vous recevoir votre reçu sous forme papier ou courriel ? ". Bien sûr, je choisis le reçu par courriel. Je n'avais pas du tout réalisé que cela signifiait que tout reçu de n'importe quel marchand qui utiliserait le même prestataire de paiement serait envoyé à mon adresse courriel. Et c'est ainsi que le café a pu m'envoyer le reçu par courriel sans que je ne lui aie jamais communiqué mon adresse courriel. Le mystère était levé. 

Cette expérience m'a amené à réfléchir à certaines conséquences intéressantes de cette situation en lien avec la propriété des données et du consentement. Alors que j'avais donné mon accord pour un reçu par courriel à la première entreprise, je n'avais pas donné mon autorisation explicite à la seconde. 

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) vise à répondre à certaines de ces questions. Certaines des points clés de ce règlement concernent la propriété des données et le consentement (voir l'article du blog sur les Autorisations Clients : http://www.advantagecs.fr/blog-fr/les-autorisations-clients-facon-rgdp). D'après la RGPD, mon adresse courriel pourrait être considérée comme de la "donnée personnelle" et du coup n'importe quelle activité qui utiliserait mon adresse courriel devrait demander mon autorisation pour l'utiliser et la partager. 

Advantage fournit la possibilité de gérer les préférences de contact du client pour une grande variété d'utilisation. Par exemple, les champs "promouvoir par" dans Advantage donnent la possibilité de suivre si un client souhaite recevoir des messages en général, et par canal (téléphone, courriel et SMS). De plus, il est aussi possible de conserver le consentement d'un client pour recevoir des messages d'un partenaire (ou non). 

Quel sera l'impact du RGPD dans le partage de données personnelles dans une situation comme celle que j'ai vécue ? Le consentement sera certainement plus dur à obtenir. Vous ne pouvez pas mettre le consentement à "oui" par défaut, et le discours doit être plus explicite. Les marketeurs ne voudront pas réduire encore plus ces consentements en demandant de les partager avec d'autres. Alors peut-être y aura-t-il moins de partage de données ? Je n'y vois personnellement pas d'inconvénient. Je reçois assez de courriels, merci bien.

Mais jusqu'à ce moment, la prochaine fois que vous utiliserez votre carte de crédit pour avoir votre dose de caféine ou pour déjeuner dans un café, soyez attentif aux informations que vous allez fournir quand vous donnerez votre accord pour un reçu par courriel. Et en attendant, soyez sûr qu'AdvantageCS est très attentif au RGPD et que nous disposons des outils, fonctions et traitements pour gérer et traiter les données personnelles. 

(Relisez la Page d'Accueil de la RGDP de l'UE pour en savoir plus).



Ajouter Votre Avis